Les saisons des biens immobiliers

.  Aucun commentaire
Non classé

Tous comme les chasseurs, l’immobilier a ses saisons. Un chasseur se voit dépendant des saisons pour chasser son gibier, en effet il ne trouvera pas les même espèces d’animaux à chaque saison. Le printemps, l’été, l’automne et l’hiver ont leur propre variété d’espèce et l’immobilier fonctionne sur le même principe.

quatre-saisons

Le prix de l’immobilier est le premier touché par l’influence des saisons. Le marché de l’immobilier est un cycle qui se répète, un marché saisonnier. Le volume proposé par les vendeurs mais aussi les prix annoncés ne sont pas les même selon les saisons. Vous trouverez des prix plus haut pendant le 2ème trimestre de l’année et à l’inverse plus bas, pendant le 4ème trimestre. En effet, lors du printemps et du début de l’été, il y a une forte demande de visite et de dépôts de projet pour chaque bien immobilier, ce qui favorise une augmentation de prix. On observe qu’en fin d’année, il y a moins de concurrence et donc ainsi plus d’écoute de la part des vendeurs, ce qui favorise une baisse des prix de l’immobilier.

Le moment idéal pour vendre un bien immobilier reste tout de même le printemps car les prix de l’immobilier sont au plus haut et pas seulement, il y a le retour des beaux jours qui peut affecter le moral des potentiels acheteurs. De plus, si vous vendez une maison, le grand jardin pourra être l’un des atouts les plus utile de la vente alors toutes les familles qui recherchent un bien avec jardin pourront trouver ce qu’il leur faut. De plus si un acte de vente est signé au printemps une famille pourra emménager pendant l’été et avoir une bonne transition avec la rentrée des classes. Vendre en été constitue un risque car il y a moins d’acheteurs pendant cette période. Vendre en autonome est la suite logique, l’impact du climat est un réel choque pour les acheteurs, le mauvais temps infligera de mauvaise visite et ainsi des ventes non concluantes. Pour ce qui est des biens immobilier avec jardin, le principal conseil est d’éviter les ventes en hiver car réel atout de vente il faut savoir le mettre en valeur lors des beaux jours.

Comme vu précédemment, lors du printemps les prix, la concurrence et la proposition de biens sont au maximum, il est alors fort possible de payer un prix conséquent au printemps mais a contrario il y aura une forte diversité de biens immobiliers. L’été permet d’avoir une concurrence plus faible et donc un accès à la négociation. De plus les prix du marché immobilier commencent à retomber. La force de l’automne est qu’il y a peu de concurrence, alors prenez le temps de créer votre projet et d’être sûr de vous. Si vous cherchez le bon plan en hiver malheureusement, peu de vente de maison ou d’appartement se fait. En effet leurs atouts principaux ne peuvent être exploités. Mais sachant qu’il y a très peu de demande pendant cette période-là, les négociations peuvent donc être envisagées.

Sources :

Seloger

Immobil

La vie immo

Répondre