Les châteaux à la mode !

.  Aucun commentaire
Non classé

Après une longue hibernation le marché des châteaux français est de nouveau en hausse. En effet depuis 2008, nombreux étaient ceux qui pensaient que ce marché n’allait plus jamais redevenir croissant et pourtant le voilà qui reprend de belles couleurs.

Depositphotos_171022204_original

L’un des principaux freins à ce marché était la rénovation du bien. En effet, qui dit château dit grand espace, grand terrain et grande superficie. La rénovation était parfois plus chère que le prix de base selon une étude cela peut aller jusqu’à 1 000 euros au mètre carré. Et pourtant, les transactions actuelles du moment se situent entre 700 000 euros et 3 millions d’euros. Et tous types de châteaux, des manoirs d’occasions, des bastilles à bas prix ou encore de grandes demeures. Les acheteurs recherchent de vrai complexe immobilier, des surfaces allant de minimum 500 m² à des domaines de plus de 30 hectares. Pour autant, ces acquéreurs recherchent de plus en plus la proximité avec les bassins économiques et les zones faciles d’accès (gares, aéroports internationaux).

Qui sont donc ces acheteurs qui recherchent absolument l’histoire de la France et qui ont le goût de la vielle pierre ? Tout d’abord les français restent très actifs sur ce marché mais sont tout de même concurrencés par les pays de l’Europe du nord, les Russes, les Anglais, les Chinois et aussi des acheteurs privés. Certains utilisent ces châteaux d’occasion comme de simples maisons secondaires et d’autres transforment leur nouvelle demeure en chambre d’hôte ou en hôtel pour particulier. Parfois aussi utilisés pour les avantages fiscaux, les biens de prestiges permettent des réductions d’impôt selon plusieurs critères. De plus certaines entreprises se mettent à utiliser ces châteaux de prestige comme terrain pour séminaire. L’hôtellerie est l’un des principaux axes ciblés pour la seconde vie de ces grands monuments français.

Sources :

Propriétés Le figaro

Gestion de fortune

Les échos

 

Répondre