Les chantiers et le numérique : quels changements ?

.  Aucun commentaire
Non classé

Depositphotos_170349152_s-2015

Le secteur du bâtiment (la conception d’ouvrages) connaît des mutations majeures (notamment avec l’arrivée du numérique sur les chantiers) alors que les méthodes de mise en œuvre des matériaux de construction ont très peu changé.

Avec l’arrivée du numérique (data, objets connectés, ou impression 3D) se sont de nouvelles façons de travailler qui se dessinent et qui sont sur le point de transformer un secteur encore éloigné de nouvelles pratiques. En effet, le numérique va progressivement modifier les façons de travailler et les entreprises vont devoir s’adapter.

Quelles sont ces nouvelles technologies et quelles sont leurs conséquences sur les entreprises et sur leurs façons de travailler ?

 

DE NOUVEAUX OUTILS

Les smartphones et les tablettes se sont imposés dans la vie quotidienne de chacun (plus de 77% des personnes ont un smartphone en France aujourd’hui selon une étude menée par Deloitte). Les secteurs d’activité du tertiaire utilisent couramment ce genre d’outil mais le secteur du BTP n’est pas encore familier avec les nouveaux usages ; il semblerait néanmoins que la révolution soit également en marche sur les chantiers via le BIM (Building Information Modeling) qui rassemble un certain nombre de techniques pour pouvoir modéliser un ouvrage bâti dans un seul fichier numérique (conception, informations techniques, opérations préalables à sa recette etc.). Par ce biais, les architectes vont gagner un temps précieux dans leur analyse des projets à mener. Cela permet également aux acteurs présents sur les chantiers d’être plus productifs et de gagner du temps.

Tablettes numériques et smartphones feront bientôt partie des outils indispensables de l’architecte, du conducteur de travaux, du maître d’ouvrage, du promoteur… lorsqu’il se déplace sur les chantiers. Les plans et autres documents papiers, annotés, sont voué à disparaître face à la complémentarité qui existe entre le BIM et les imprimantes 3D et à la précision des outils numériques.

 

DES CHANTIERS CONNECTES

La technologie, comme nous l’avons vu, permettra de faire gagner un temps précieux pour les projets menés par les constructeurs. Aussi, le numérique permettra-t-il d’apporter plus de sécurité et de protection aux salariés, notamment avec des casques connectés (munis de caméras, assistance etc.) qui permettront d’afficher les nombreuses données que l’on trouve sur un plan. Ces casques permettront également aux équipes de communiquer entre elles et ainsi, de faciliter leur coordination. Dans la même lignée, nous pourrons retrouver des gants connectés, simplifiant les gestes et scannant les pièces dans lesquels les ouvriers travaillent. Le scan 3d permettra également en quelques instants de recueillir toutes les données relatives à une pièce avec une vue à 360°. Les drones ont aussi un intérêt pour les professionnels du bâtiment : déjà très présents sur les chantiers, ils permettent de suivre l’évolution d’un projet de construction et de réaliser des topographies, des diagnostics ou encore des missions d’inspection.

Véritables innovations, encore, pour la majorité, à l’état de prototype ou d’essai, ces prochaines années seront riches en développement pour le secteur des travaux publics ; de nombreux changements, liés à la technologie, vont révolutionner la façon de travailler sur les chantiers.

Répondre