Immobilier : est-ce une bonne période pour investir ?

.  Aucun commentaire
Non classé ,

La tradition voudrait qu’il ne soit jamais opportun d’investir : « attendez, les prix vont baisser » ou encore « non, ce n’est pas le moment d’investir pour acquérir un bien immobilier, ça le sera dans 10 ans » sont des phrases qui ont certainement inquiété moult de primo-accédant. Afin de rétablir la vérité, au moins pour cette année, nous allons dresser un état des lieux du marché et des indicateurs qui peuvent nous être utiles.

Depositphotos_204495392_m-2015

Des taux historiquement bas

Un des éléments majeurs lors de la préparation d’un projet d’investissement est le taux d’intérêt pratiqué par les banques. Aujourd’hui, en moyenne, pour un emprunt contracté sur 15 ans, les taux se situent autour d’1,32%, de 1,53% sur 20 ans ou bien, pour les plus ambitieux, de 2,5% sur 35 ans. A titre de comparaison,  au début des années 1990, les taux d’intérêt étaient proches de 12% pour se tasser au début des années 2000 autour des 4%. Le contexte aujourd’hui semble donc optimal si l’on ne se base uniquement sur cette variable que les banques ventent tant dans leur publicité quotidienne. Pourtant, une autre variable parfois oubliée lors de la réflexion autour du crédit est celle du taux d’inflation. Afin d’avoir une réelle vision sur ce que « coûte » un crédit, il est nécessaire de déduire le taux d’inflation du taux d’intérêt (que l’on appelle nominal)  vendu par les banques correspondant à la même période. Cette différence laisse place à une nouvelle variable appelée « taux d’intérêt réel » et permet de mieux rendre compte de la pertinence d’un achat ou non.

Exemple : en 2008 les taux moyens d’emprunt immobilier se situaient autour de 4% avec comme taux d’inflation 2,8% A priori, le taux d’intérêt semble élever. Afin d’avoir le taux d’intérêt réel, il faut soustraire 2,8% à 4% : 1,2%. Si le taux d’emprunt pouvait paraître élevé pour investir, le fait d’en déduire l’inflation permet de nuancer le constat. Prenons maintenant l’année 2018 pour comparer : le taux d’inflation est égal à 1,6% (bien plus faible qu’en 2008) et le taux d’intérêt à 20 ans à 1,53%. Ainsi, la période semble plus que propice pour investir. Un autre élément important est à prendre en compte lors de votre achat : le type de bien que vous achetez (neuf ou ancien) et les avantages fiscaux rattachés à ces deux typologies. Le dispositif Pinel (pour le neuf) et les déductions fiscales pour les rénovations (pour l’ancien) peuvent permettre de réévaluer votre capacité d’emprunt et le coût final d’un projet.

 

Un marché dynamique

Le marché de l’immobilier a été très dynamique en 2017 : presque 1 millions de logements ont été vendus avec une hausse des prix légèrement supérieure à 4%. L’investissement locatif est toujours intéressant, notamment avec les studios qui constituent le placement le plus rentable avec un taux bien souvent proche de 6% de rendement.

La pierre est actuellement un investissement intéressant puisque les prix sont en constante hausse et les taux d’intérêt ne peuvent qu’inciter à l’achat. Pour être certain d’avoir un projet viable et cohérent, n’hésitez pas à faire appel à un courtier et à des conseillers financiers qui vous apporteront l’expertise nécessaire au développement de votre investissement.

Aussi, nous vous encourageons à vous renseigner sur les ventes immobilières d’Agorastore (terrains, maisons, immeubles, écoles, biens historiques…) visibles juste ici : https://www.agorastore.fr/ventes-immobilieres/

Répondre