Une collection automobile qui se vend aux enchères à prix d’or au Salon Rétromobile à Paris du 4 au 8 février

.  Aucun commentaire
Les ventes insolites, Non classé

Qui a dit que les ventes aux enchères n’étaient que de tristes brocantes où des vestiges du passé sans valeur étaient convoités pas d’étranges amoureux de choses inutiles ? Et bien le cliché a une fois de plus été démonté. Et pour cause ! Du 4 au 8 février, une collection unique de voitures de collection s’est vendue à prix d’or au Salon du Rétromobile. Les clients ? Des musées, stars, hommes d’affaire richissimes et autres célébrités cachées qui se sont disputées ces véhicules aux enchères. A l’honneur la collection Baillon, mise en sûreté pendant plusieurs décennies par M. Baillon, célèbre entrepreneur. Au total plus de 60 voitures de prestige ont été exposées aux enchères. La redécouverte de ses bijoux a dévoilé au grand jour la splendeur de l’ancien âge d’or des véhicules français et italiens. Pendant près de 50 ans, M. Baillon suite à un revers de fortune, avait en effet mis sous hangars des véhicules dont les noms font rêver : Bugatti, Talbot, Hispano-Suiza, Delahaye ou encore Delage. La sortie de grange de ces autos « dans leur jus » a été convoitée par quelques 100 mille visiteurs, qu’ils s’agissent de véhicules roulants ou non-roulants. Aucun lot n’a été laissé sans acquéreur.

Bonhams-2017-FB

Quoi de plus normal pour des perles comme la Maserati A6 G2000 ou encore la célèbre Ferrari 250 GT Spider California, voiture préférée d’Alain Delon. Cette vente aux enchères de voitures organisée par la maison Artcurial a réalisé un record : une somme modeste de 46 millions d’euros a été totalisée. Malgré des jours sombres dus à la crise économique, la dévalorisation de l’automobile, ces « vielles de la veille roulantes » ont retrouvé leurs lettres d’or, faisant rêver des milliers de la belle époque où rouler en Porsche était le comble de l’élégance. Révélées au grand public c’est tout un chacun qui a pu profiter de leur histoire, et pour les plus chanceux s’offrir un de ces glorieux témoins du passé. Alors que vous cherchiez des véhicules d’occasion pratiques ou rutilants, jetez donc un coup d’œil aux enchères ! Qui sait si sur Agorastore ou ailleurs vous ne découvrirez pas sur un trésor ?

écrit par : Céline Brzuszkiewicz

Répondre