Des régions des plus dynamiques en 2018

.  Aucun commentaire
Non classé

Cette année le marché immobilier français rayonne notamment en ayant retrouvé son dynamisme perdu depuis une décennie.

 

C

Près d’un million de logements ont été vendus cette année avec un dynamisme très fort venant de plusieurs régions et villes.
On remarque une progression de 41 points de pourcentage des ventes en province par rapport à 2016 comme dans les départements du centre et les départements du nord.

Une forte poussée des ventes, qui se fait ressentir comme par exemple au Havre, Angers, le Mans, Nantes, Brest

Les régions les plus rurales restent très attrayantes face à une hausse des prix beaucoup plus marquants dans les grandes villes de l’ordre de 4 % en 2017 tel que Lyon, Paris, Toulouse, Nice, Lille et Bordeaux.
Cette dernière a subi la plus importante hausse de l’année grâce à une augmentation des plus conséquentes sur l’ancien venant de l’étranger.

 

Quelles sont les raisons marquant cette enclave entre les zones plus denses et les zones plus rurales ?

Les principales raisons sont en premier lieu un effet d’aspiration des grandes villes à côté des plus petites. Enfin un exode des classes plus élevées se fait ressentir, quittant ainsi les petites villes et leurs centres villes pour d’autres lieux plus prenants.
Les conditions de financement et d’achat soutiennent les régions avec un potentiel fort d’attractivité. On affiche un taux de crédit national moyen toute durée confondue de 1.55 %.

Pour conclure, ce nouveau maillage territorial 2017 met en confiance les acheteurs avec un climat économique des plus favorables dans le temps.

Répondre